union_jack_01 Tony_Blair londres_drapeaux Sarkozy_Blair_10_Downing

C’est bien connu, la France et l’Angleterre s’entendent comme chien et chat. Leurs sentiments oscillent entre admiration et aversion, entre affrontement et entente cordiale.

Au niveau économique la France était un modèle économique pour l’Angleterre à la fin des années 80 (reste à savoir pourquoi), aujourd’hui c’est l’Angleterre qui sert de modèle à la France (reste aussi à savoir pourquoi). Et qu’on le veuille ou non, les principaux candidats à l’élection présidentielle lorgnent de très près vers ce modèle et ne sont pas avares d’éloges vis à vis de Tony Blair, digne héritier de Margaret Thatcher.

Nos "leaders charismatiques" sont attirés par ce modèle

Segolene_ROYAL_TIMESégolène Royal rend hommage à Tony Blair le 02 février 2006 http://archquo.nouvelobs.com/cgi/articles?ad=politique/20060202.OBS4815.html ce qui lui vaudra une belle bronca d'éléphants (phénomène peu banal) dans son parti.

Blair_SarkozyNicolas Sarkozy lui n’a aucun complexe pour exprimer son adhésion au modèle Anglais (2 Extraits vidéo TF1 05-02-07) : Modele_Anglais_1  Modele_Anglais_2

Il ne cache pas non plus sa proximité avec le premier ministre Britannique. A  tel point qu'en visite à Londres le 30 Janvier 2007 il va commettre un lapsus révélateur que je vous laisse découvrir (Extrait audio Europe 1 le 30-01-07) : Nicolas_Sarkozy_nous_parle_de_Tony_Blair

Ce même jour il s’est d’ailleurs adressé aux français qui travaillent en Angleterre dans les termes dithyrambiques suivants (Extrait audio Eclectik ) : Sarkozy_a_LONDRES_ECLECTIK_14_04_07

Pourquoi les candidats montrent-ils autant d’intérêt pour les capitales étrangères et plus particulièrement pour Londres ?

Parce que les " expats " (comme on dit) sont de plus en plus nombreux, et leur vote dimanche risque de peser très lourd, en cas de scrutin serré. En Italie, par exemple, Romano Prodi, a dû sa victoire au vote des expatriés. Ecoutez ce que représente Londres en termes d'électorat : ANGLETERRE_et_PRESIDENTIELLE_Eclectik_14_04_07

Visitons le modèle anglais : (sauf indication contraire, ces sources viennent de l'hebdomadaire Marianne du 3 mars 2007)

  • Le chômage très faible : c’est vrai, mais il repose sur des emplois précaires. Nombre d’anglais sont obligés de cumuler les petits boulots pour obtenir un salaire décent. Plusieurs centaines de milliers de personnes sont retirées des statistiques du chômage pour prendre le statut " d’handicapé " ou " de malade longue durée ". Pour finir, le chiffre du chômage, qui est toujours faible (on commence à mieux comprendre comment) est tout de même remonté de près d’1 % en un an, ce qui représente une augmentation relative d’environ 20%.

  • La dette : la France est championne d'Europe de la dette de l’état. La Grande Bretagne détient le record de la dette des ménages, avec entre autres un solde débiteur des cartes de crédit supérieur à la totalité des dettes des autres ménages européens. Et que nous propose Nicolas Sarkozy ? La même chose (Extrait vidéo TF1 05-02-07) : Les_Francais_doivent_s_endetter

  • L’atlantisme : Tony Blair a suivi aveuglément la stratégie guerrière de Bush en Irak, malgré une opinion publique hostile. Bilan, 132 soldats morts, un bourbier géopolitique, et un premier ministre qui à présent tente d’éluder le problème. Souhaitons lui d'avoir autant de chance que son prédécesseur John Major pour se recaser dans le groupe militaro-industriel Carlyle, avec papa Bush, ainsi 132 hommes ne seront pas morts pour rien.

Bush_Blair_Irak

  • La santé : mieux vaut être un " patient patient " en angleterre pour se faire soigner. Certains impatients vont à l’étranger, en France par exemple.

Bien_etre_des_enfants_UNICEF

  • Le pays de la réussite fiancière et professionnelle : ce qui est sûr c’est que les riches le sont de plus en plus. Dans le quartier de la bourse le montant des primes de fin d’année à approché l’équivalent de 28 milliards d’euros en 2006. Dans le même temps des retraités font des petits boulots pour cause d’indemnités insuffisantes (En France ce sont les retraités qui souvent soutiennent financièrement leurs enfants et/ou petits enfants).

  • Si vous ajoutez l’utilisation à tout va de la vidéo-surveillance dans le pays, vous comprendrez que le modèle à déjà un pied dans la porte, la notre, celle de l’intérieur.

Le bilan est donc pour le moins discutable.

En fait, à part une croissance importante et un taux de chômage en trompe l’œil le Blairisme est en train de montrer ses limites. D’ailleurs son initiateur compte tirer sa révérence au mois de mai prochain.

Sur quel cheval misent les anglais dans cette élection ?

Il n’y a pas photo, au propre comme au figuré. Il suffit de voir la couverture de "The Economist" du 14 avril :

The_economist_Couverture_14_04_07

Pour ce qui est de la cote :  bookmaker

Cote_bookmakers

Si vous souhaitez suivre les paris en direct : http://www.easyodds.com/compareodds/specials/politics/m/61438-130-3.html

Pour finir voyons nos champions dans la pratique de la langue de Shakespeare (3 extraits audio) :

royal  SEGOLENE_ROYAL_en_ANGLAIS_Eclectik_10_03_07

NicolasSarkozy Nicolas Sarkozy s’exprime devant des américains, mais voyez comme il porte haut les couleurs de notre pays : Sarko_money_money

raffarin_contrat_2005And the last, but not least, l'un des conseillés de Nicolas Sarkozy (entendu lors du référendum) :  Raffarin_YES_NO_TCE_

Pour ceux que le sujet intéresse, à lire : "Le royaume enchanté de Tony Blair" de Philippe Auclair

Le_royaume_enchante_de_Tony_Blair_RectoLe_royaume_enchante_de_Tony_Blair_Verso

C.H.