Hauts_fourneaux Sarkozy_Lakshmi_Mittal

Le mercredi 8 avril, l’émission « Pièces à convictions » mettait en évidence que les promesses de Nicolas Sarkozy pour sauver l’entreprise Arcelor Mittal de Gandrange n’avaient été suivies d’aucun réel effet, malgré l’intérêt porté par 2 entreprises considérées comme sérieuses, susceptibles de reprendre le site.

gandrange_plaque

Pourquoi ?

  • parce que l’homme d’affaires Lakshmi Mittal, qui avait repris l’entreprise Acelor pour 2 €uros symboliques, ne tenait nullement à vendre cette usine à la concurrence.
  • parce que l’Etat  français a fermé les yeux, convaincu que les ouvriers seraient reclassés sur d’autres sites de l’industriel, en particulier celui de Florange

Or on apprenait le jour-même que le site de Florange prévoyait la mise au chômage partiel de plus d'un millier de salariés.

Montage d'extraits de "Pièces à conviction" et du 20H de France 3 du 8 avril :


La non reprise de l'acierie de Gandrange
envoyé par retoursurinfos

On peut se demander ce que vont devenir les salariés de Gandrange qui devaient être reclassés à Florange.

Les futurs chômeurs apprécieront la déclaration du haut fonctionnaire affirmant ne pas regretter d’avoir laissé passer la possible reprise de l’entreprise.

C.H.